F.E.E. : solutions et stratégies écosystémiques pour les problématiques systémiques de notre société

Une vision, des approches, des stratégies pluridisciplinaires et écosystémiques s'imposent inéluctablement aujourd'hui, pour contribuer à solutionner les problématiques systémiques que notre société doit affronter. Un projet qui est aligné avec les principes de fonctionnement écosystémique du vivant est compatible, hautement synergique et synchronisable avec les autres projets écosystémiques, il contribue à bonifier et à structurer le tissu macroéconomique local et global, il permet de manifester et déployer les hauts potentiels évolutifs naturels humains... une mauvaise nouvelle, mais surtout une BONNE NOUVELLE....

La mauvaise nouvelle d'abord, c’est que les experts disent que dans 20-30 ans au maximum, s’il n’y a pas un changement substantiel dans les tendances actuelles de dégradation de différents indicateurs écosystémiques (voir image), la présence humaine sur la planète Terre sera hautement à risque, profondément affectée et réduite par des ajustements naturels extrêmement violents, progressifs et soudains (voir vidéo d'Arthur Keller (1) Arthur Keller – Les défis de notre temps : caractérisation systémique et stratégie systémique - YouTube).  C’est une menace très concrète, grave, qui concerne tout le monde... et c'est un peu gênant, parce que, pour le moment, la Terre est la seule planète dont l'humanité dispose.

 

La bonne nouvelle c'est qu'il y a une solution. C'est une solution globale, elle est accessible à tout le monde, individuellement et collectivement, ça ne demande pas de revenir à l'âge de la pierre et, elle est parfaitement compatible avec notre amélioration évolutive naturelle souhaitable. Cette solution existe depuis des milliards d'années, elle est hyper-expérimentée par la nature et elle est aussi efficace que belle. D'un point de vue théorique, sa compréhension demande une certaine familiarité avec l'analyse de la complexité systémique, d'un point de vue pratique sa compréhension est cependant, totalement intuitive et instinctive en plus que déductive. 

 

Ensemble, quand il y en a les conditions, on peut être beaucoup plus intelligents que tout seul... et quand on est beaucoup plus intelligents collectivement on l'est, généralement, individuellement aussi. Cela crée une boucle évolutive vertueuse.

 

Voici ma proposition d'outil et de processus pour comprendre l'enjeu évolutif actuel et pour répondre de manière pratique et pleinement pertinente au défi de taille qui se présente inexorablement à nous.

 

* * * * *

F.E.E. Faisons Ecosystème Ensemble : un outil pédagogique pour l'accompagnement des projets écosystémiques en intelligence collective participative et en économie régénérative "micro & macro" 

 

 

Enjeux pédagogiques et opérationnels du passage à la vision régénérative écosystémique : la méthode “Faisons Ensemble Ecosystème“.

 

La recherche de l’ordre derrière un monde en apparence chaotique est une vocation de beaucoup de disciplines humaines y compris les sciences, la spiritualité  et l’éducation. 
 
Dans son livre "Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur" le sociologue, philosophe, directeur de recherche émérite du C.N.R.S., le français Edgar Morin affirme que "nos systèmes d’éducation nous fournissent des connaissances séparées et cloisonnées :  
- au lieu de nous préparer à affronter la complexité du monde, de la vie, des êtres humains, de nos sociétés et de la mondialisation,  
- au lieu de nous montrer la nécessité de contextualiser toute information, tout événement, toute connaissance,  
-au lieu de nous enseigner à traiter les problèmes qui sont à la fois fondamentaux et globaux en envisageant leur caractère systémique, les interactions et rétroactions". 

 

Le manque de pratique et l’incapacité d’organiser les savoirs épars et compartimentés, conduit, selon lui, à une intelligence parcellaire, mécaniste, disjonctive, réductionniste, qui "brise le complexe du monde en fragments, fractionne les problèmes, sépare ce qui est relié, unidimensionnalise le multidimensionnel. C’est une intelligence myope qui finit le plus souvent par être aveugle. Elle détruit dans l’œuf les possibilités de compréhension et de réflexion, réduit les chances d’un jugement correctif ou d’une vue à long terme". 

 

Ces observations nous indiquent une piste fondamentale dans la compréhension de "l’incompréhensible" crise systémique dans laquelle l’humanité se trouve actuellement. L’humain en effet a des atouts incroyables par rapport aux autres représentants du monde vivant. Depuis son existence sur la planète Terre, l’homme a accompli des progrès gigantesques dans le domaine des connaissances et des techniques, cela cependant ne lui a pas empêché de faire beaucoup de destruction et de créer beaucoup de problèmes qui au lieu de se résoudre ils en produisent d’autre en enchainement infernal sans fin.

   

Dans une citation d’Albert Einstein on lit qu’aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l'a engendré. 

 

Quel type de conscience, quel type de vision serait-il donc nécessaire intégrer pour commencer à remonter la pente évolutive qui voit l’actuel passif humain se creuser ? 

Un système est un ensemble complexe et dynamique, interagissant comme une unité fonctionnelle structurée. Un système est un ensemble d'éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles. Par exemple une molécule, le système solaire, une ruche, une société humaine, un parti, une armée etc. Un système est déterminé par : sa frontière, c'est-à-dire le critère d'appartenance au système (déterminant si une entité appartient au système ou fait au contraire partie de son environnement) ; ses interactions avec son environnement ; ses fonctions (qui définissent le comportement des entités faisant partie du système, leur organisation et leurs interactions). 

 

La Méthode "Faisons Ecosystème Ensemble" (F.E.E.)

Suite à ma longue recherche expérimentale et théorique sur les principes des écosystèmes vivants appliqués au management de projet en intelligence collective, j’ai mis à point la méthode "Faisons Ecosystème Ensemble" (F.E.E.), des outils et des processus pédagogiques et opérationnels pour

 

1. accompagner l’apprentissage au fonctionnement écosystémique en dynamique collective

 

2. favoriser l’intégration du fonctionnement écosystémique dans les organisations humaines déjà existantes 

 

3. un outil pour la création de nouveaux projets écosystémiques en intelligence collective intégrée (entreprises, éco-villages, associations, écoles, collectivités diverses et variées).  

 

 

L’outil se compose d’un support matériel :

- les cartes des principes actifs des projets écosystémiques ;

- le cahier des charges "modulaire" des projets régénératifs écosystémiques (6 modules sur la base de 8 capitaux) ;

- la charte constitutionnelle des projets écosystémiques ;

- un livret avec les différents processus permettant l’émergence du fonctionnement écosystémique au fur et à mesure de l’avancement du projet, et au rythme du "Métronome à projet".  

 

 

L’utilisation de la méthode "Faisons Ecosystème Ensemble" résulte facile d’application, intuitive dans son déroulement, pratique et ludique quant aux dynamiques d’apprentissage individuelles et collectives engagées dans les processus.

C’est quoi un écosystème ?  

En écologie, un écosystème est un ensemble formé par une communauté d'êtres vivants en interaction entre eux (biocénose)  et  avec leur environnement (biotope). Les composants de l'écosystème développent un dense réseau d'interdépendances, d'échanges et de transformation d'énergie, d'information et de matière permettant le maintien et le développement de la vie. C'est grâce à l'instauration de multiples interactions entre biotope et biocénose, et au sein de la biocénose entre organismes, qui se met en place un système fonctionnel ou écosystème. 

 

Pourquoi des projets écosystémiques ? 
Grâce aux apports de la physique quantique et aux avancées d’autres sciences, "La vision du monde" est en train de basculer de la vision mécaniciste où tout est étudié de manière séparée, partie par partie, à une vision interconnectée et unifiée où chaque partie est étudiée en relation synergique avec le tout et avec les autres parties. 

 

L’ancienne vision avait ses avantages initiaux pour faire progresser la science, mais maintenant elle montre les limites de ses disfonctionnements. Dans une vision mécaniciste la compétition et les conflits s’imposent dans la confrontation de réalités individuelles séparées, ce qui comporte une tendance dégénérative de ce modèle et le gaspillage de ressources. 

 

Dans la vision écosystémique unifié, toutes les parties étant interconnectées la collaboration et la confrontation synergique sur des objectifs communs, individuels et collectifs, devient un atout essentiel et cela produit un modèle régénératif, économe de ressources, efficace, harmonieux, évolutif, résiliant et parfaitement viable à long terme. 

 

Un projet écosystémique c’est quoi ? 
C’est l’ensemble des éléments du projet et de leurs interactions "permanentes", régis par des principes actifs et des rythmes.  

 

Definitions :
Principe : proposition fondamentale, loi, règle définissant un phénomène dans un domaine d'études. Actifs : qui agit, implique une activité. Principe actif : composant d'un médicament doué d'un pouvoir thérapeutique. Rythme : en musique c’est l'organisation dans le temps des événements musicaux. Il comporte tous les éléments qui permettent de repérer une structure temporelle : espacement, durée, accentuation des sons musicaux. 

 

 

Les 6 principes actifs des projets écosystémiques

Sur la base de mes expériences et de mes recherches théoriques, j’identifie 6 principes actifs des projets écosystémiques et je les ai représentés graphiquement comme les sommets d’un octaèdre.

Sur le plan horizontal (la base de deux pyramides inversées) on trouve :

1. les 16 principes de fonctionnement des écosystèmes vivants sains ;

2. les 3 principes éthiques et 12 de design écosystémique ;

3. l’alignement des “7+“ niveaux de cohérence ; 

4. l’économie régénérative à 8 capitaux.  

 

Et sur le plan de l’axe vertical de l’octaèdre nous trouvons :

5. en haut, les principes actifs les plus subtils de l’écosystème projet, les 8 hauts potentiels évolutifs humains (et universels) ;

6. en bas, les principes actifs les plus matériels, avec la contextualisation des environnements du projet écosystémique et la gestion du "terrain de culture" où le projet est semé, prend racines et il se développe. 

 

Rythme et "Métronome à projet" écosystémique

Les rythmes des projets écosystémiques sont donnés par le "Métronome à projet". Le "Métronome à projet" est un processus qui permet l'organisation dans le temps, avec les espacements et les intensités nécessaires, de 4 phases en 12 étapes +1 qui structurent l’émergence du projet.

La première étape (00) est la mise en alignement et la mise en résonance initiale et préalable du processus avec les principes fondamentaux des écosystèmes (fonctionnement, éthique et design).  

 

Les 4 phases du projet sont : le Rêve (l'émergence de l’idée du projet) ; le Plan (la planification stratégique du projet) ; l’Action (la mise en œuvre du projet) ; et le Bilan (évaluation et célébration des résultats). Ces phases sont composées de 12 étapes (comme on verra plus loin).  

L’objectif opérationnel de fonctionnement écosystémique

Le fonctionnement écosystémique constitue un saut évolutif dans les dynamiques en intelligence collective. Ca marque le passage d’une vision séparée et mécaniciste de la vie, à une vision interconnectée locale et universelle, telle qu’elle émerge, de plus en plus, même dans les milieux scientifiques à la pointe. Le processus "Faisons Ecosystème Ensemble", outil d’accompagnement à la conception et à la réalisation de projets écosystemiques trouve sa source d’inspiration dans le fonctionnement naturel des écosystèmes vivants sains et dans les préceptes d’ingénierie écologique basés sur l’écologie, les principes éthiques et de design écosystémiques. 

La démarche de projet écosystémique F.E.E. considère les projets comme le "lieu" idéal où à travers une méthode de conception et de réalisation matérielles inspirées, où à travers des processus créatifs de coopération collaborative en intelligence collective intégrée, on passe d’un niveau de conscience initial à des niveaux de conscience-vision, progressivement élargis, enrichis, de plus en plus intégrés et aussi intègres.

 

Contextualisation, objectifs intrinsèques et la nouvelle conscience

 

La contextualisation pose le focus sur l’évaluation, la connaissance et la prise en compte des tous les facteurs importants concernant le "terrain de culture" (interne et externe) du projet. La réalité perçue est fonction du niveau de conscience. L'amplitude de la conscience externe et interne, de l'individu et collective a un impact sur le niveau de sensibilité dans la perception de la "réalité" dans sa vision globale et dans sa vision des détails. La contextualisation, par l'identification de tous les éléments essentiels ayant un impact sur le projet, elle contribue à en déterminer la pertinence dans son ensemble et ses potentiels de viabilité à long termes. 

 

La prise de conscience émergeante, de l’univers interconnecté et écosystémique, s’affirmant de plus en plus, grâce aux percées des sciences modernes, des nouveaux enjeux et des nouvelles solutions apparaissent dans notre champ de vision.

Par l’ouverture de la vision scientifique aux approches trandisciplinaires, multidimensionnelles, voir subtiles, on peu commencer à prendre en compte, à côté de théories plus matérialistes, de théories subtiles qu’il y encore quelques années auraient pu être considérées comme métaphysiques ou ésotériques... 

 

 

Dans mes expériences pratiques, créatives et de dynamique en intelligence collective intégrée, j’ai pu identifier des comportements et des ouvertures de potentiels que j’ai associés à trois différents niveaux de conscience. J’en ai identifié trois fondamentaux correspondant à trois différents niveaux de sensibilité perceptive : une conscience instinctive (connecté à la nature "sauvage"/la matrice naturelle, elle est le patrimoine primitif de l’humanité) ; une conscience ordinaire mentale (réflexive, déductive, "séparée" des autres deux niveaux de conscience, elle est locale et connectée à "la matrix artificielle" de l'inconscient collectif) ; une conscience intuitive (non-locale, elle est en connexion avec le champ informationnel  universel et avec ses patterns subtils).

Ces trois niveaux de conscience quand ils sont séparés et un seul niveau se manifeste comme dominant, cela donne lieu à des typologies de configurations composites d’humains, assez différentes entre elles, et qui ont des difficultés, plus ou moins, importantes à interagir ensemble.

Quand il y a une prise de conscience de cette diversité les choses vont commencer à aller mieux, et encore mieux quand tous ces niveaux de conscience sont intégrés dans une seule et unique conscience, individuelle et/ou collective, alors cela génère une conscience unifiée universelle.

 

Dans cette image (à cliquer) je fais la relation entre ces 3 plans de conscience (l’image en haut à droite) et les niveaux de la spirale évolutive, les pleins potentiels humains, les 8 capitaux de l’économie régénérative, l’idéale répartition des niveaux de la pyramide des besoins de Maslow et la pyramide des niveaux de cohérence de Dilts.

Cette intégration demande un effort sur 3 paliers (image en haut au centre) : le niveau central se concrétise, selon notre hypothèse de travail, à travers l’application expérientielle dans la matière des principes écosystémique, notamment à travers la pratique de mise en place et la gestion courante de projets écosystémiques. Les autres niveaux font d’avantage partie d’un discours énergétique, métaphysique et symbolique qui fera l'objet d'analyses plus approfondies. 

Outils et Services proposés

   LIVRET DE       PRESENTATION THEORIES F.E.E.

  KIT OUTILS F.E.E. PROCESSUS, CARTES, CAHIER des CHARGES

    FACILITATION     PROCESSUS F.E.E. SUR MESURE

KIT ETOILE DODECAEDRIQUE

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS ECOSYSTEMIQUES

ATELIERS EXPERIENTIELS ECOSYSTEMIQUES

CONFERENCES EN DYNAMIQUE ECOSYSTEMIQUE COLLECTIVE - SEMINAIRES - ENSEIGNEMENT (EN PRESENTIEL OU ZOOM) 

ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION DE VOTRE OUTIL F.E.E. FAISONS ECOSYSTEME ENSEMBLE ADAPTE SUR MESURE A VOTRE PROJET

CONCEPTION ET ANIMATION DE PROCESSUS DE TEAM BUILDING ECOSYSTEMIQUES SUR MESURE EN CO-CREATION POUR VOTRE PROJET

COLLABORATIONS DE RECHERCHE DANS LES DOMAINES THEORIQUES ET APPLICATIFS DE L'APPROCHE ECOSYSTEMIQUE DU VIVANT, MANAGEMENT DE PROJET, ECONOMIE REGENERATIVE A 8 CAPITAUX, PROCESSUS EVOLUTIFS DES HAUTS POTENTIELS HUMAINS

 

Gianluca Figus : géomètre, économiste, voyageur, créateur plasticien, chercheur et explorateur pluridisciplinaire (dans la matière physique et métaphysique, la spiritualité, l'espace et le temps), concepteur de processus écosystémiques d’intelligence collective, protocoles créatifs de conscience intuitive.

Formé à différentes méthodes de gouvernance et de dynamiques collaboratives de projet.

Accompagnateur-facilitateur de projets collectifs, chantiers participatifs, ateliers créatifs…

 

 

A la base, Gianluca a fait des études de géomètre et d’économiste. La variété de matières pratiques et théoriques étudiés ont stimulé en lui une curiosité innée à comprendre les choses en profondeur et lui ont donné un discret intérêt pour la solution de problématiques complexes et pluridisciplinaires. De ses études il a le souvenir de la joie totalement inattendue qui l’a soudainement immergé quand il a entendu pour la première fois parler, dans un cours à l’université, de la "Théorie des systèmes" et de ses concepts comme l’ouverture et la fermeture des systèmes vivants, l’homéostasie, l’autorégulation, l’équifinalité. Cette théorie est considérée comme une base commune pour toutes les disciplines scientifiques et elle a été développée par Ludwig von Bertalanffy autour des années 1940 et 1950. 

 

Au cours de ses études de doctorat, il a pu faire de longs séjours de recherche au Canada et il lui a été ensuite offerte l’opportunité de travailler dans le tourisme international. C’est comme ça qu’il a commencé sa première carrière où il s’est occupé notamment de tourisme d’accueil incentives et événementiel où il a été marqué par l’efficacité du travail synergique en équipe d’agence et par l’organisation de séjours élaborés, pédagogiques d’apprentissage en team-buldings, dans la nature pour des clients entreprises. 

 

Lors d’un séjour en Australie où il a fait du bénévolat dans des fermes biologiques et des parcs naturels, il a découvert ses capacités créatives et manuelles innées, jamais manifestées avant, ce qui l’a mis sur la piste des hauts potentiels humains intrinsèques, que tout le monde aurait, mais qu’il faut savoir faire émerger. Il s’en est suivi, après un travail de recherche et d’application, une période de 15 ans où il a développé une activité de création-nature et fontaines biodynamiques où il a notamment accompagné des individus et des groupes sur des techniques créatives ancestrales et il a pu renforcer sa compréhension sur les surprenantes dynamiques de projet en intelligence collective instantanée énergisante. En reliant tous ces éléments, en expérimentant et en approfondissant ses recherches il a élaboré dans le temps une méthode pédagogique pour l’intégration du fonctionnement écosystémique dans les organisations humaines et un support technique pour l’accompagnement des dynamiques collectives à la création de projets écosystémiques.  

 

Et si l’humanité n’était pas encore née…

à son vrai potentiel ?

 

La plus haute expression créative de la Nature se manifeste dans l'harmonie interactive des ses systèmes d’écosystèmes

Et ce qui est incryoable... c'est que l'Evolution Naturelle tend toujours vers cette perfection !!!

 

L'embryogenèse d’une humanité en formation...

 

 

« L’évolution  ne  décrit  pas  une  flèche  de  plus  en  plus  sublime  et dissolvante,  mais  une  spirale : Ce n’est pas un chemin tortueux pour en revenir—un  peu meurtri—au point de départ; c’est, au contraire, pour apprendre à la création totale la joie d’être, la beauté d’être, la grandeur d’être, et le développement perpétuel, perpétuellement progressif, de cette joie,  cette beauté, cette grandeur. Alors  tout  a  un  sens ».

                                                                         Sri Aurobindo - L'Aventure de la Conscience, by Satprem

 

 

CONTACT : Gianluca Figus

facebook : Créationsaufildeleau Focus

Tél. 06 29 83 92 90 (répondeur)

mail : glfigus@hotmail.com